AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shut Down : la revanche sur le Ring ( Combat RP )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drakkon



Messages : 1
Date d'inscription : 23/02/2012

MessageSujet: Shut Down : la revanche sur le Ring ( Combat RP )    Jeu 23 Fév - 11:35

(( study Grosse lecture ! ))


Les combats de Boxe sont le sport local du Bronx .
Neil Parker , amateur de cogne a affronté dans un combat qu 'il croyait "sportif" un cubain qui s'est revelé être dopé et irrespecteux ,finissant gravement blessé .

C'est Aujourd'hui l'heure de la revanche ...




( Drakkon Constantine) Sanchez avait mis sa tenue d'apparat , bottes lacées et short assorti sur un corps huilé à souhait , un vrai paon faisant son show devant les minettes surexcitées qui passaient à la salle de sport tâter du vélo elliptique .
Il gonflait ses muscles survitaminés en se croyant sur un show de Mister muscle , savourant la nouvelle taille de ses biceps dopés aux produits anabolisants qui semblent déformer complétement la forme normale d'un corps . Les veines gonflées et les volumes trop généreux font de lui une véritable montagne de muscle qui n'use pourtant pas cette capacité toute chimique qui fait de lui un surhomme . Son regard méprisant vrille sur la salle en renouvelant des exercices musculaires rendus inutiles par le dopage intensif ..
Il n'est pas là pour l'entrainement mais pour chercher la future victime de son passage à tabac .Il ne s'attardera pas sur le couple approchant , ne voyant que de loin un mec trop fluet pour être intéressant et une gamine qu'il ne reconnait pas comme connue . Il tournera son visage de nouveau vers son " fan club " mélange de mecs débiles l'idolâtrant et de trop jeunes groupies visiblement trop obnubilées par ses muscles pour voir que son cerveau est lui totalement vide.


(Sharpeshifter.savira) Neil Parker avait finalement promis d'accompagner la blonde à la salle, pour remplacer la vieille Tsujiki, agressée par l'un des boxeurs raté qui fréquentais la salle. La demoiselle représentait la relève et elle ne serait pas seule à cette tâche. En descendant les marches conduisant à la salle du ring il s'étonnait de l'agitation qui régnait là, le suppléant de fortune étant totalement dépassé par l'hystérie régnante. Les mains dans les poches, il avait fait l'effort de virer la clope avant d’entrer, totalement paradoxale dans un lieu voué au culte du corps et de la santé.. ou presque.
Il se stoppa à quelques mètres, atterré par le spectacle, le tatouage du cubain étant identifiable parmi tous. Visiblement le mec n'avait pas chômé pendant que Neil récupérait de la double opération, la tenue lui laissait supposer qu'il devait être en tête du classement a Hellraiser et il affichait clairement un agacement grandissant devant le fanfaron.

(Angelleena.loon) Frederika avait semble-t-il fait un effort de présentation... en gros elle avait opté pour une tenue bien plus ... adéquat et professionnelle même si toujours, elle balançait les fesses de gauche à droite dans sa petite jupe serrée rehaussée d'une cravate, pas dérangée par la nudité quel qu'elle soit et c'est au bras de Sharpe qu'elle entrait dans le Club, se souvenant parfaitement du sac détruit et de la gêne occasionnée. L'agitation en bas lui vrillait les tympans à mesure qu'ils s'en rapprochaient et l'odeur du lieu, encore une fois, mêlée de sueur et de légers effluves de sang lui piquaient directement les narines...
Elle balayait d'un regard bref l'étendue de la salle et stoppait sa focale froide sur le petit groupe .. "d'agitateurs"... stoppant l'attention sur les tatouages du mec qui leur tournait le dos, pas certaine sur le coup de l'avoir pleinement reconnu, elle détournait la tête vers Sharpe qui en parallèle semblait s'être instantanément crispé a ses cotés... lui signifiant du coup qu'elle bien capté, c'est presque immédiatement qu'elle invoquait l'inu, reprise par une colère et une rancune soudaine, se souvenant de *l'altercation* avec le cubain et ce qu'elle avait promis...


(DC) Sanchez semblait être le centre de l'attention générale et de toute évidence c'était le genre de truc qui le faisait bander. Son regard semblait tenter de charmer les jeunes blondes écervelées qui bavaient devant son corps déformé et il s'attardait parfois vers une gente masculine qu'il lorgnait comme d'éventuels rivaux avec une attitude supérieure et surjouée. Son vocabulaire limité n'avait pourtant pas de quoi extasier un collégien, limité a de l'argot et de l'humour de maternelle qui le rendait encore plus ridicule.
Le fait était qu'il était craint par les trop nombreuses victoires obtenues à l’Hellraiser. Tout le monde savait que les cocktails explosifs qu'il s'injectait étaient la raison de ses succès. Un boxeur est avant tout un esprit logique et réceptif aux tactiques pour gagner, lui était un muscle gonflé aux hormones, assoupli par la méthadone et gonflé aux anabolisants. Rien dans son corps n'était encore naturel, ses poumons régulièrement éprouvés par ingurgitation de betas étaient désormais contrôlés par les transfusions, l’amenant à des battements rapides en compétition pour accroitre ses réflexes. Le seul épargné était son cerveau qui était pourtant le plus gros chantier.
Il n'avait connu la défaite a aucun moment de sa vie... n'avait eu à réfléchir à aucun moment de sa carrière car ses muscles faisaient le taf. Ceux qui l'entouraient étaient comme des microbes et ses adversaires des mouches à écraser du plat de la main ; Le succès sur le ring avait amplifié son mépris pour les autres et quand le couple approchera de lui et qu'il percutera le visage quelque peu familier de la fille, sa seule réaction sera une moue dégoutée par le manque de féminité de la femelle. La crinière rousse... la jupe au ras des fesses... ouais on y était mais ça restait un truc féminin qui n'était bonne qu'à faire le larbin pour son mec, mec qu'il détaillera d'un regard vide d'intelligence sans reconnaitre le gars qu'il a mis au tapis et estropié quelques jours plus tôt . Il reconnaitra assez vite la fille quand elle s’approche, le regard est d'ailleurs transparents et aussitôt, il relâche son cercle de fan pour s'intéresser à eux.
La pisseuse avait osé le défier... et croyait qu'il allait avoir pitié de son sexe... il la matait de la tête au pied en lâchant un rire gras et moqueur, sa voix qu'il cherchait volontairement à rendre plus virile par manque de timbre résonnant dans la salle " Tiens greluche... tu es venue me mettre la raclée donc... t'es suicidaire d'oser te pointer devant moi de nouveau... ".



( SS ) Neil Parker devenait impassible, tournant la tête vers la blonde en se déliant machinalement l'épaule, le regard froid bien conscient que ce n'était ni le lieu ni le moment pour une revanche personnel, il tentait tant bien que mal de restreindre la pulsion meurtrière et étirait un sourire figé :" alors tu vois même avec ce genre de client faut rester courtois...il rapport du pognon donc vaut mieux attendre qu'il se casse la gueule tout seul de leur piédestal " la rage sourde lui traversant les yeux au moment d'évoquer l'attente pour en coller une à ce mec-là.
Il sortait la main droite de la poche, la secouant dans le vide dans un tic nerveux, encore une de ses manie qui lui échappait totalement. Il commençait à tourner les talons, restant de profil, s'attardant sur les escaliers qu'il venait de descendre l'envie de fumer le prenant jusqu'au trippes.


( AL ) Frederika avait l'habitude de ce genre de réactions a son regard et parce que le mec en face n'était juste pas le premier... sans doute pas le dernier non plus mais les mots elle, et les provocations en général, elle y répondait pas, ce qui l'a touchait certainement plus restait quand le contexte atteignait une personne proche d'elle, et donc la, indéniablement celui qui lui avait sauvé la vie d'une mort certaine... Sharpe... elle était loin d'savoir que le cubain en question était l'auteur des souffrances de son compagnon et de ces semaines de rétablissement pénible...
Pour l'instant, elle observait l'gars avec plus ou moins d'attention, remarquant irrécusablement le changement d'état physique tandis que ses lèvres s'étiraient légèrement de gauche à droite, marquant son visage d'un sourire ou d'un rictus devenu moqueur ... Elle détournait un instant sa focale sur Sharpe, dénotant lentement l'attitude, le rapport avec ce qui l'avait poussé à se faire opérer s'était fait par habitude aux gestes, la main secouée, l'épaule invoquée dans un léger claquement et cette lueur étrange dans l'regard, celui la même qu'elle avait eu tellement de fois....
Elle détournait les talons et avançait, mécanique jusqu'au ring ou elle entrait rapidement et lestement malgré les talons hauts, la focale fixe et droite, pupilles dilatées, incontestablement elle avait déjà laisser place au conditionnement, de manière mesurée puisqu'elle le *contrôlait* ne cherchant même pas l'approbation de Sharpe parce qu'elle semblait déterminée maintenant qu'elle avait piger que l'cubain avait faillis le réduire a la chaise roulante... Une rage sourde et une haine sans pareille lui vrillait le cerveau, collant un afflux de sang généreux a ses tempes.
L’inu mélangé à sa propre volonté en faisait dorénavant une arme plus dangereuse qu'elle l'avait été auparavant, transfigurée par les sentiments et elle sifflait vers le cubain, une voix rauque et glacée " amènes toi...!"


( DC ) Sanchez se déplaçait avec souplesse jusqu'à atteindre le centre de la pièce. Le changement de lumière de son mouvement faisait briller ses muscles volontairement huilés par narcissisme, son sourire ultra Bright les narguant comme un défi . Il a plus une seule dent initiale le type , les trop nombreux produits ayant anéanti un par un les organes qui cherchaient à survivre naturellement et ses céramiques parfaites qui n'ont jamais pris de mandales ne demandent ce soir qu'à se faire éclater par des poings vengeurs dans une provocation évidente . Il pointera de l’index comme un écolier la fille , semblant la défier silencieusement de s'approcher de lui et de mettre ses menaces à exécution . Il n'est visiblement pas inquiet , sa dernière injection datant du matin pour le préparer aux combats du soir . Il est blindé de globules rouges qui accélèrent le rythme de son corps , ses muscles piqués aux amphétamines sont nerveux par le traitement récent et les ingurgitations régulières de narcotiques le rendent quasiment insensible à la douleur .
Beauf dans l'âme , il se payera le luxe d'assommer la fille d'insultes mysogines et de prendre a témoin son public attentif et formaté qui rit à chacune de ses blagues , genre de bruit de fond destiné à encourager sa connerie . Bras croisés en matant la mini meuf se diriger vers le ring , il ne peut s'empêcher a des propos graveleux sur le côté bandant de son cul et finira par la rejoindre avec un amusement non masqué , applaudissant devant la prouesse de grimper jusque-là sur des talons .
Il ne comprendra pas le regard assassin , encore moins le soudain sérieux de la file qui désormais lui fait face . Il mimera une garde et battra des bras comme un défi , jouant des appuis de ses jambes dans un piétinement ridicule qui n'a de but que de se foutre de sa gueule . Cette simple démonstration révèlera qu'il n'a aucune technique , son équilibre est limité , sa garde trop basse et le poids du corps déformé par les muscles trop généreux ne vrille pas avec facilité . Pourtant il se la jouera une dernière fois en désignant la frêle silhouette " Sérieux .. Tu devrais descendre now .. T’avais même pas tes premières règles que je combattais déjà .. Allez .. Va jouer .. *désignant la sortie et son mec plus bas * "

(SS) Neil Parker avait entamé la marche vers la sortie, le brouhaha ambiant couvrant aisément le bruit des talons de la miss. C'est en ne sentant pas sa présence derrière lui qu'il fera volte-face pris d'un doute majeur alors que les bribes de vannes graveleuse lui reviennent aux oreilles. Il revenait d'un pas vif vers le ring la focale accroché sur la blonde, un mauvais pressentiment se profilant à l'horizon alors que le public se rue tout autour du ring pour profiter du spectacle, lui bloquant totalement l'accès et couvrant aisément le bruit de sa voix, ce serait passé inaperçu il se serait époumoné pour rien .
Il lançait un regard plus que grave au cubain, bien malgré lui, pouvant être librement interprété , hors c'était plus fort que lui, le respect de l'adversaire lui il l'avait toujours eu. Il risquait clairement de mourir et il décalait la focale sur Fred, l'idée insensée qu'elle devienne incontrôlable le poussant à chercher dans les salles un ou deux zukis, réflexe conditionné par l'habitude: quand il s'agissait d'éviter l'émeute ou de s'assurer la sécurité d'un lieu



( AL ) Frederika demeurait droite comme un piquet, la focale n'avait pas failli et elle n'avait pas cillé une seconde devant ce debalement qu'elle jugeait plus amusant qu'autre chose.. Ne répondant pas à une seule insulte invoquée, baladant son attention de manière calculée sur le corps trop développé en si peu de temps qui lui faisait face... elle profitait du bordel sans nom qui se tenait lieu autour d'eux pour s'attarder sur les parties du corps de l'homme, maintenant complément anéantie par l'idée de lui foutre une branlée sans pareil.. En gros elle voulait faire pire que le tuer.... Le réduire à l'état de loque humaine pour l'obliger à réfléchir pour une fois peut être mais l'inu lui était bien décidé à terminer ce dont pourquoi on l'invoquait...
Elle semblait entendre Sharpe au loin, pas certaine de sa présence devenue noyée par les gens qui gueulaient leur rage autour du ring, aveuglés par leur envie de spectacle sanglant... plus bestiaux que les loups surement... Une vague d'images passaient derrière sa rétine quand elle remontait sa garde parfaitement alignée devant son nez, l'image du peroxydé et de sa vitesse de mouvements, aussi leste que la sienne d'ailleurs et sans laisser le temps au cubain de réagir elle entamait la première attaque, fulgurance et démesurée, ne cherchant pas à contrôler le geste parce qu'il lui semblait évident qu'elle agisse vite et tape fort dans les points vitaux directement...
L'homme qui se surjouait d'elle en face de plus lui laissait le champ libre et elle envoyait son poing gauche vers son cou largement dégagé.. Son emphase était placée principalement sur les six leviers du corps , les coudes, le cou, les genoux, le cou les chevilles et les épaules et elle attaquerait uniquement ses endroits la, mesurant sa respiration tandis qu'elle avait presque bondit sur lui, apparemment pas dérangée par la hauteur des talons qu'elle portait toujours , rapide et lancée, déjà prête à se déporter vers un côté ou l'autre

(DC) Sanchez arquait un sourcil, plutôt surpris de voir son adversaire se mettre en position de combat devant lui, lui faisant face sans broncher . La pour le coup , ses deux neurones survivants se connectent et comprennent que si la petiote ne s'est pas encore fait dessus c'est qu'elle croit sérieusement qu'elle peut le battre . Son regard méprisant la détaille de la tête au pied , ne ressentant aucune pitié pour la différence de carrure ou le sexe plus " faible " de son adversaire . Bon , le voilà parti pour une raclée , incapable de ne serait-ce que s'interroger sur l'animosité de la mini meuf . Il se rapprochera d'elle comme pour mimer un certain respect qu’il ne ressent pourtant pas, encouragé par la foule qui se masse près des cordes pour mieux voir et qui masquent de sa vue le petit ami boiteux qui aurait peut-être réussi à calmer la machine à tuer qui lui fait face . L'échec viendra de l'absence de respect qu'il démontrera , se contentant d'un glaviot aux pieds de la fille en signe de gong de départ .
Il se marrera de sa connerie tout seul: encouragé par le back off des voix de crécelles des allumées l'idolâtrant derrière lui ; Ce geste signe comme son arrêt de mort mais il ne le comprend pas , ne pensant même pas à mettre sa garde en la pensant inoffensive . Il contracte ses pecs dans un mouvement reflexe de show , gonflant les muscles de son poitrail de bête de bat en montrant qu'il ne craint pas les coups et en reculant comme pour réceptionner la furie qu'il s'attends à encaisser . Il agitera l'index pour l'encourager, déjà mort de rire à l'idée de se faire gifler par la môme qui devra surement sauter pour atteindre sa joue .. Il n'est que mépris et débilité , encore à cet instant incapable de voir le danger d'un regard a la placidité évidente , des muscles souples et étirés de combattantes pourtant révélés par la jupe XS et par une attitude déterminée à le buter .
Ses neurones attardés n'anticiperont pas le bond , encore moins l'agrippage ciblé qui se saisit de ses nerfs et le frémissement reflexe le fera frapper le corps qui soudain le mitraille de douleur . Son corps plie en arrière , de surprise et d'élancement insupportable non prévu . Les neuroleptiques surdosés bloquant la sensation d'intense douleur feront un effet suffisant pour qu'il ne tombe pas à genoux et ses muscles dopés aux amphet frapperont aussitôt le corps frêle qui se montre soudain trop dangereux . Là il se marre plus , cherchant à détacher la tique qui a pris place à son cou, lâchant un soupir contenu de douleur en l'arrachant de lui . Il la tiendra comme une poupée devant lui, finissant par la projeter comme un moucheron vers le sol, trop marqué au niveau des nerfs cervicaux pour tenter de la frapper encore .
Présentations faites ! Il se met en garde et s'intéresse cette fois un peu mieux à son adversaire . Même après ce premier coup , le couillon n'a pas encore compris qu'elle le battra et il se jette sur elle pour une attaque grossière , sa haute silhouette cherchant déjà à la bloquer dans le coin avant même qu'elle se soit relevée au réceptionnée .


( SS ) Neil Parker senti son cœur rater un battement. Le soudain embrasement de groupie le dépassait totalement. Les yeux écarquillés, il s'était totalement immobilisé, le larsen lui sifflant aux oreilles assourdissait les exclamations bruyantes. Au même titre que lorsqu'il menait une réflexion trop instance, il mobilisait toute ses facultés en un seul point. Pour l'occasion c'était la rapidité de mouvement qui lui sollicitait la vue, les pupilles rétréci par l'adrénaline. Il se fraya mécaniquement un chemin parmi la foule pour approcher au plus près du ring et graver dans sa mémoire immédiate le moindre geste.
Il essayait tout simplement par habitude d'anticiper les actions de chacun, ne trouvant plus rien de poétique a l'échange. La face caché de l'arène et celle qu'il détestait par-dessus tout, quand la haine envahissais l'esplanade pour rendre chaque coup meurtrier. Sensation doublé par le fait que malgré les capacités de la blonde , à ses yeux elle restait fragile au vue des derniers évènements et son impulsivité c'était manifester une nouvelle fois. Il songeait déjà au revers de la médaille, sa propre revanche passant sur un autre plan.

( AL ) Frederika semblait n'avancer que par sa détermination, mais elle était tellement habituée qu'irrémédiablement, elle reprenait les habitudes du bunker et des entrainements intensifs... sa colère et sa rage se décuplaient si rapidement, envahie par les sentiments qui lui avaient tant fait de mal ces derniers temps... sa mère et son état de délabrement, le chagrin et la rancœur qui désormais faisaient partie d'elle, le contrat de kira qui l'avait obligée à tuer cinq personnes pour keudal au final tout cela mêlé au sentiment honnête et puissant pour Sharpe, tout cela la rendait plus forte, plus dangereuse et elle laissait l'homme la projeter au sol, sa jupe fendue sous l'effort, elle se réceptionnait au mieux, se relevant presque instantanément tandis qu'une décharge de douleur lui vrillait le dos et brulait son échine sans que cela ne puisse la stopper , feulant vers la montagne de muscles de sa voix rauque et si enfantine pourtant "Mada!" (encore!) ...
L'inu a cet instant, refusait clairement qu'elle porte une nouvelle blessure et qu'elle agisse a sa place, comme un "moi" en parallèle, la condition ne remplaçait pas la gosse mais la complétait comme une armure d'acier autour de son corps et elle se déportait de l'homme venu s'abattre sur elle comme une masse, fixant son attention sur les bras gigantesques, elle glissait un pas du côté contraire qu'elle aurait dû, le trompant dans le geste pour apposer sa main frêle parallèle à son coude et le dévier légèrement avant d'envoyer un coup tout autant porté dans l'optique de lui éclater le bras ... elle semblait désormais totalement guidée par la condition, sa respiration continuant de contrôler sa rapidité et son attention, contrôle du souffle, pierre angulaire du systema qui en plus d'invoquer un art où l'économie des mouvements et la décontraction sont des éléments primordiaux au combat pouvait comporter plusieurs similitudes relatives aux techniques de l'aïkido, du taiji quand et des arts martiaux désormais mais frappait dès qu'un angle s'ouvrait à elle, ajoutant au coup envoyer vers le coude du cubain un autre coup destiné à le faire tomber tandis qu'elle se déportait légèrement vers l'arrière , tirant ce bras démesuré avec elle dans l'élan, le premier était envoyé presque deux secondes avant le second qui visait l'arrière du genou...
Elle tentait de refaire surface, se refusant à tuer l'homme comme l'inu le décidait et une seule larme apparaissait sur sa joue droite, le sentiment de mettre une punition méritée pour les douleurs et les drames que le cubain avait pu infligés à d'autres...


( DC ) Sanchez tournait sur sa fierté . La merdeuse avait osé le toucher .. Et devant son public acquis à sa cause . Le cri général de surprise de son fan club sera finalement sa plus grosse douleur . Les substances agrémentant son sang ramenant assez vite son corps malmené par ce premier coup puissant dans une normalité qui n'a rien de naturelle . Il plisse le regard en la matant avec attention , persuadé que le coup de massue qu'il prépare de son bras haut armé fera mouche et écrasera le crane minuscule de la poupée arrogante . Son poing s'écrasera contre le poteau au moment de l'évitement , marquant la mousse d'un trou béant par une puissance survitaminée de ses muscles ; A bien y regarder cette frappe qui n'a de valorisant que la qualité du cocktail dopant qui l'a créé aurait pu la tuer .
Il sentira son bras droit happé dans une prise que son cerveau attardé n'aurait de toute façon jamais pu comprendre , vrillant comme une toupie en sentant un déchirement lui arracher l'épaule . La lésion musculaire est importante mais pourtant les connections aidées par les produits dopants lui font ressentir un mal modéré et une baisse de force passant sa puissance a 50 % . Ce premier échec le recadre et il se met définitivement en garde pour se mettre enfin à boxer .. Cette garce ne s'en sortira pas ainsi et il ne voit désormais qu'en elle un morceau de barbak à achever comme il le ferait en Hellraiser .
Dents serrées de colère , il s'attaque à elle dans une flopée de frappes discontinues , faisant parfois mouche en l'effleurant a peine et fouettant 70% du temps le vent . Le truc affolant c'est que cela ne semble même pas le fatiguer , il encaisse , il n'a plus de poumon mais des moteurs chimiques qui affluent l'air a ses muscles gonflés par la potion magique . Le looser qu'il est ne percute toujours pas qu'il va morfler jusqu'à ce que la poigne volontaire de la mini pouce le recadre dans son ego surdimensionné et que le coup porté à l'arrière de son genoux ne fasse vaciller son équilibre déjà a l'origine précaire . Le muscle ne fait pas tout , l'intelligence et la technique manquent au cubain qui finalement ne file que des coups superficiels à son adversaire : il chutera comme une masse en faisant rebondir leurs deux corps par la souplesse du tapis . C'est cette fois un réflexe tout humain qui le fera chopper les deux chevilles de la môme avant de s'en prendre encore .
Il n'est plus dans la boxe mais dans le combat de coq ou la force domine la victoire . Il agrippera le corps frêle dans un arrachage du sol violent , ses doigts cherchant à agripper la carotide avec détermination et roulant jusqu'à écraser de son poids massif la mini furie surprenante qui ne lui a laissé finalement a aucune seconde le dessus sur elle . Nuque vulnérable , il ne pense pas à se protéger encore une fois en cherchant cet étranglement et le public dans son dos hurle a l'hystérie en croyant a la mise à mort , criant pouce tiré vers le bas comme dans un autre siècle pour l'épilogue sans voir que la position du cubain est juste suicidaire .

( SS ) Neil Parker ne captait qu'un seul son, soudainement tiré de sa contemplation hagarde: celui du débile à côté de lui qui avait apprécié le déchirement de la jupe et avait salué la chose avec un sifflet strident , a deux doigt de baver comme un chien en rut. La raison totalement désenclenchée, il tourne le regard sur l'effronté. Il n'était pas le seul à avoir apprécié la chose comme un porc mais lui il était à portée de main pas de bol pour lui, alors que son attention est entièrement tourner sur les actions du ring il ne verra pas venir le directe gauche assassin porter perpendiculairement à sa mâchoire, appuyé par la rage, la nervosité et la frustration, sans doute rehaussée d'une pointe de possessivité. Le coup avait fusé comme une véritable pulsion salvatrice quant à l'état de ses propres nerfs.
Le débile fut séché sur place, n'ayant même pas vu venir le coup et il s'effondrait lourdement, provoquant un silence parmi les quelques-uns qui avait capté la chose. Il posa le regard froid et acéré défiant le premier qui oserait rétorquer quoi que ce soit à ça, devenu salement mauvais. Il revenait lentement face au ring et réajustait le col de sa veste, le visage fermé, ne laissant rien apparaitre d'autre que de l'impatience sur l'issue du combat. La surprise passée à vrai dire il se révélait même totalement hermétique à l'ambiance électrisante.

( AL ) Frederika suffoquait sous la masse opulente, les yeux largement ouvert et le souffle court, elle bloquait sa respiration dans l'optique de supporter la masse... elle devait ne peser qu'une 50 aine de kilos tandis que l'homme devait faire un peu plus que le double de son poids et forcément, à cet instant précis, l'inu complètement déployé n'avait que pour but final de sauver le corps ... elle avait déjà eu affaire à l'ours au combat, trop lent et trop lourd face à sa rapidité qu'elle avait dû d'ailleurs décupler durant treize ans.. se souvenant un instant de l'image d'elle-même face à la bête, elle laissait échapper un long râle de détresse, lui intimant de relâcher dans un instant de reprise de conscience et ses poings restés fermés jusque-là se recouvrait de chaque côté alors qu'elle semblait étendue sur le dos comme un soleil, la force de frappe n'avait jamais eu tel impact jusque-là, pas même face à Chusa au Hellraiser, elle envoyait ses deux paumes fracasser les tempes de l'homme avant de s'attaquer instantanément a ses cotes, calquant plusieurs coups en parallèle avant d'enfin pour s'extraire de la prise...
Ses tympans effaçaient les bruits autour d'eux et elle n'avait pas conscience de ce qu'il se passait dans la foule qui semblait pourtant s'être calmée, comme si, maintenant, l'attention des spectateurs attends de folie juste avant s'attardait sur une finalité qui n'était que flagrante, l'un d'eux allait y laisser sa peau et les cris de rage se transformaient en tressaillements à mesure que le combat avançait, une finalité évidente qui se profilait... Fred n'avait plus qu'en tète sa propre survie, elle se rabattait de côté et profitait du temps de réaction du cubain pour le frapper directement à la nuque... l'image de l'ours juxtaposée au même instant tandis qu'une plainte se faisait entendre à chaque inspiration qu'elle soulignait, apparemment plus touchée que prévu.

( DC ) Sanchez était bloqué : étrangler , étrangler .. Serrer ce cou minuscule jusqu'à ce que l'air emmagasiné dans les poumons ne puisse plus alimenter le reste . Il ressentait un genre de jouissance malsaine à voir les visages se déformer de douleur , les bouches s'ouvrir pour happer l'air et chercher à survivre une seconde supplémentaire . Finalement cette façon de crever était une de ses préférées avec la nuque brisée .. La mort silencieuse et passive .
Les substances qu'il prend n'aident décidément pas à sa santé mentale , il aurait presque la trique à cet instant en se croyant victorieux et pourtant, le viagra ne faisait pas partie de ses derniers ingrédients de cocktail .. Quoique .. L’mec est bien le genre à n'arriver à bander qu'avec la pilule bleue . Il ne vit rien venir , trop obnubilé par l'extase du silence et de l'écoute du souffle stoppé de son adversaire . Sa vue se brouilla immédiatement au double impact affectant ses tempes , , voilant sa vision et le faisant tomber sur le cul avec un regard embêté . Les étoiles clignotant devant ses yeux le feront se reculer comme pris par plus fort que lui , à la limite de la fuite tant un de ses sens contrarié peut changer la donne de ses combats . Les connectiques feront rapidement leur taf mais la puissance de l'impact lui fera des voiles noirs et réguliers a la cadence de son cœur emballé par les stimulants trop puissants qu'il s'est injectés . Les infos passent mal ..
Son corps en mode machine ne reçoit plus le reset d'un cerveau déjà lent à l’ origine et il aura un mal de chien à se relever . La furtive faiblesse sera comme le changement de cap du combat ; il n'est plus offensif mais en état de défense complète , incapable de comprendre comment cette mini chose a pu le toucher . Il soufflera sur les coups percutant ses cotes , entendant même l'une d'elle peter sous la force de survie de la fille sans que la douleur qui devrait le mettre au sol ne se déclenche . Il la relâchera totalement , légèrement hébété et incapable de penser à une tactique d'attaque .. Il a toujours dominé .. Il a toujours gagné mais son cerveau sec d'expérience ne peut plus grand chose face a une machine qui est née pour se battre .
Il se contentera de frapper comme il peut , masse de muscle cherchant l'impact sans jamais la toucher . Il fouette le vent et peu à peu la machine se détraque et fait baisser la vigilance de ses réflexes , son bras doigt n'arrivant plus à se lever assez haut et frapper tant la déchirure de son muscle commence à donner l'info que le membre devient inutilisable . Il commence à comprendre ce con .. Le silence de la salle , sa provocation qui est allée trop loin et il se jettera dans une dernière attaque avec ce même sentiment de survie , sa première lueur d'intelligence l'amenant à réaliser qu'a défier la mort on risquait de la trouver . Pitoyable il se lancera comme une masse assommante sur elle , refermant ses bras puissants autour de la frêle silhouette en la soulevant du sol bras plaqués contre lui .
Bravo champion .. T’as oublié tes couilles car les pieds ornés de talons sont par la taille minuscule de la fille à hauteur de tes brunes et prêts à te foutre à genoux .


( SS ) Neil Parker avait reporté l'attention sur le ring, posant les mains à plats sur le rebord, prête à appuyer son poids dessus pour se hisser à hauteur des deux combattants. Pour une fois il aurait sincèrement aimé se tromper sur la tournure des évènements, mais le regard qu'il avait croisé à peine une fraction de seconde chez la blonde ne l'avait pas rassuré, bien au contraire. L'impatience muait en tensions et il promena un instant le regard à hauteur des yeux sur les alentours du ring, tous coupés en plein diaphragme par la hauteur de l'esplanade. Il retrouva le suppléant provisoire de direction et le fixait lourdement, l(ordre se transmettant télépathiquement une fois le regard accroché. Le bonhomme disparaissait aussitôt, rappeler à ses responsabilités et filait au pas de course pour téléphoner depuis le bureau et réclamer le médecin de famille pour soigner...ou pour récupérer le corps du futures défunt.
Il n'y avait pas besoin de sortir de polytechnique pour comprendre instinctivement ce que lui avait entrevue depuis le départ. Il eut à peine une lueur de compassion pour le cubain devant le dernier élan lancé puisque désespéré face à la dure réalité.


( AL ) Frederika figeait l'attention sur les réactions tandis qu’à nouveau il l'empêchait de respirer en serrant comme un étau son corps aussi frêle qu'une brindille... Elle était levée du sol d'une bonne dizaine de centimètres mais ça de toute manière c'était pas compliquer à faire vu le mini gabarit... elle inspirait éraillé, les mèches blondes lui barraient le front et elle semblait saigner, un liserait rougeâtre bien connu a la commissure de ses lèvres, le gout du sang, cet saveur âpre et ferreuse qu'elle connaissait tant, une parfaite boule de nerfs et l'inu développé a l'extrême, sa colère et sa haine avaient faits place à sa rage de vivre, l'impression que plus rien autour ne comptait, tous ces mois de dur labeur, de douleurs et de larmes, les électrochocs, la mort de numéro 2, à nouveau toute sa petite vie lui défilait sous la rétine et c'est un coup totalement défensif qui avait étinceler a ses neurones, déportant un coup de genou puissant dans l'entre jambe de l'homme , elle profitait du relâchement pour jeter son dévolu a sa nuque encore, tapant cette fois dans l'optique de la briser nette pour le stopper... hurlant presque sous la douleur qui lui brulait la poitrine.



( DC ) Sanchez était bien couillon avec son poids mort soulevé devant lui .. Et après L'cubain .. Qu’est-ce que t'en fait . Son regard cherchait un objet pointu et solide .. Le mec avait trop maté la WWE à la Télé et voulait éclater le corps contre une chaise ou une table .. The show must go on .. Encore une fois dépassé par l'admiration de son nombril au lieu de réfléchir à sa survie . On n’était pas dans une fiction et même s'il voulait un Happy end pour lui uniquement , il a perdu le combat quand son cerveau a cherché à satisfaite son public .
Il n'anticipera pas le coup porté à ses jambes , pliant aussitôt comme s'il se soumettait en relâchant le corps enserré contre lui . Son corps luisant d'huile dégouline alors qu'il réalise le péril de sa position ; Ca y'est le mec a compris .. Il sait .. Il attend , presque passif par manque de répondant quand il verra comme au ralenti le mouvement rotatif qui bloquera sa nuque et tordra dans un craquement lugubre ses cervicales . Son regard s'ouvre sur une surprise évidente , les neurones percutant pas de suite qu'il n'y a plus de connectiques avec le corps dopé et il mettra de longues secondes à plier .
Son cou désormais tordu dans un angle improbable se redressera par reflexe , son corps spasmant immédiatement sous la mort quasi instantanée de son organisme alors que son cerveau semble obtenir quelques secondes de sursis . Il n'eut que ce furtif moment de conscience ou le courant croit encore passer pour résumer sa vie alors que son corps basculait vers l'avant .Lui en faudra pas beaucoup hein : sa vie se résume a rien et c'est sans même faire pitié qu'il s'efface de ce monde , ses muscles sur gonflés échouant au sol dans un bruit mat d'impact quand sa lourde silhouette s'effondrera sur le sol . Il l'avait dit .. La nuque brisée était sa mort préférée ..
Il restera yeux ouvert sur la scène de sa propre mort , fixant le vide et inconsciemment dans la direction de Sharpe comme s'il avait fallu tout cela pour qu'il soit capable de l'affronter décemment . Son dernier regard sera sur le type qu'il a estropié avant que sa vue se voile de pieds blancs qui se dirigent vers lui , l'Hittoman semblant venir prélever le mort avant que son corps ne soit plus que matière inutilisable .
Les tremblements nerveux agiteront aussitôt son corps dans ce décès récent une fois le prélèvement fait , l'afflux de produits chimiques dans ses veines se rebellant a ce gâchis pourtant prévisible en tendant chaque muscle l'un après l'autre .


(IS) I. Kakihara Irougov était dans la pénombre depuis le début du show, il n’avait ni tremblé ni eu de montée de jus devant la rage de la « gamine », il était dans une perspective de prélèvement pur et n’avait à s’occuper d’aucun danger ni de sa participation à quoi que ce soit. C’était son combat, celui de l’inu russe et il n’avait pas à interférer, ni même entrer en résonnance avec elle ou lui communiquer son calme. En dehors, spectateur indifférent en shut down complet jusqu’à ce que l’odeur de la mort ne viennent chatouiller ses narines. C’était le kairos, le moment opportun et le flairer était un « instinct » hittoman rudement travaillé. Comme toujours il envoya le signal et les machinistes russes activèrent l’extinction et la rotation des projos pour les tourner vers le public et les rallumer plein feux sur les Gens, tandis qu’il s’élançait d’un seul rebond, depuis la mezzanine des machines jusqu’au milieu de la foule, écrasant les épales d’un gus au passage pour mieux s’lancer sur le ring. Il y voyait parfaitement tandis que le brusque changement lumineux aveuglait ou obscurcirait tout le monde. ET la foule savait que c’était la marque du mort. Seulement cette fois-ci, le mort serait visible, touche perso, égotisme compassionnel peut être ? Ou simple empathie trop forte sans qu’il ne comprenne le sens silencieux de la demande : il laissa le « corps » du mourant tel quel, pas même encore effondré, après lui avoir planté le terminal de prélèvement dans la nuque, laissant le fin décompte opérer jusqu’à ce que le panel indique full. Il s’arracha à lui sans avoir à aucun moment porté d’appuis pouvant déséquilibrer le corps, et s’était aussitôt lancé en arrière, ayant un bref regard sabré aux pupilles verticales à la largeur qui lui recouvrait les prunelles avant qu’il ne disparaisse dans le sens arrière. Le corps serait un sacré surprise, mais une fois n’est pas coutume.

(AL) Frederika s'était déportée de côté, haletante et elle avait pliée sous la respiration saccadée qui demeurait présente, la jupe était totalement déchirée d'un côté, retenue que par une ceinture élastique, les talons étaient restés intacts et elle n'avait pas essuyé de coups "violents", trop rapide pour la masse de muscles qui l'avaient assaillie quand même... Elle demeurait la, agenouillée a quelques centimètres du corps désormais sans vie, ayant eu simplement dans sa focale claire la silhouette d'iriam qu'elle connaissait désormais par l'odeur et le mouvement angulaire qui lui était propre... Elle n'avait sorti comme son que celui de son souffle blessé et gardait les sourcils froncés devant le cadavre encore chaud de l'homme qui avait fini de bousiller le bras de Sharpe, ce même homme qui par deux fois l'avait provoquée ouvertement et elle avait promis qu'elle vengerait ce nom respect, d'abord par colère et vengeance, ensuite par dépit mais maintenant tout cela n'avait plus d'importance..
Elle rampait jusque sous les cordes en direction de Sharpe, n'ayant que l'envie de quitter les lieux rapidement, une douleur sourde toujours présente sous sa poitrine... 6eme meurtre sous condition mais où elle était totalement présente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Shut Down : la revanche sur le Ring ( Combat RP )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fusil de combat DMR
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)
» [Combat RP] Besoin de vos avis!
» Casin Cu Calas signification => Honneur au Combat
» [résolu]Comment attaquer au combat pas au tour par tour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ((LE COIN OOC)) :: VOS LOGS-
Sauter vers: