AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kyndyrjik Benelli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyndyrjik Benelli

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 26/03/2012

MessageSujet: Kyndyrjik Benelli   Lun 26 Mar - 20:29

ID:

Nom : Benelli

Prenom : Kyndyrjik

Sexe : Femme

Taille : 1m82

Couleur Yeux : Bleus

Date de Naissance : 30 Décembre 2048

Lieu de Naissance : Brest - France

Lieu de Residence : Non communiqué

Profession : Ex Militaire

Etat : Resident permanent

Casier : Vierge

Condamnations : Aucune

Dossier Medical : Allergie aux Pollens

Type d'I.D : IC.I




Back ground :

En sang, avachie sur les restes d'une case faite de terre et de paille, Kyndyrjik se souvient. A l'époque elle avait six ans, encore jeune, très jeune. C'était justement le jour de son anniversaire. Son père revenait de campagne, visiblement heureux, soulagé de voir sa famille de nouveau, il venait d'offrir à sa fille un cadeau, ce qu'il avait pu trouver avant d'embarquer dans la navette de retour, une réplique d'un hoover de combat.
Kyndyrjik, observe son bras gauche, en retire un bout du cockpit de son engin puis se roule sur le ventre dans un élan de douleur. "Je sais maman que mon père est mort sur le front, mais j'irai moi aussi à l'académie, c'est ce que j'ai toujours voulue faire!" Reprenant conscience, elle glisse sa main droite au sol et appuie dessus pour se redresser, retenant les larmes de douleur. La scène qu'elle apperçoit par delà le mur défoncé lui glace le sang. Sang, Métal, Feu, Désespoir; ce sont les seules choses restantes de son escouade. Comment un si petit village avait pu offrir tant de résistance? C'était ahurissant. Dans un ultime élan de souffrance, elle tente de se déplacer vers son appareil mais tombe.
C'était un hiver, au mois de Janvier. Tous étaient réunis, prêt à recevoir leurs certificats militaire de vol. Certains n'avaient pas hésité à se payer de coûteux implants pour y arriver, mais elle, non. Elle voulait y arriver naturellement, comme son père, ces technologies invasives ne lui plaisaient pas de toute façon. Elle avait fait face à de douloureux revers et avait du se forcer à accepter l'implantation d'une puce militaire, mais elle y était finalement parvenue. Enfin lieutenant, enfin pilote.
Tirée de son songe par une explosion, Kyndyrjik ouvre difficilement les yeux, abandonnant son corps à son instinct de survie. La carcasse de son aéronef est toujours là, mais la nuit est tombée. Au loin une seconde explosion se fait entendre. Légérement requinquée, elle se redresse plus aisément et commence alors à tituber en direction de son pack de survie. Elle en ressort son arme de service, un Seburo Xs puis se dirige vers le village à la recherche de réponses. Le seul fait que son escouade ai été pulvérisé en quelques secondes par 3 paysans rebelles valait le coup de se poser des questions.
Avançant lentement, perçant la nuit du désert saharien de ses yeux, elle atteint enfin le centre du village. À cet endroit, il restait une case qui n'avait pas été soufflée par l'explosion. Prudente, elle y pénètre. Malgré l'apparence rustique, elle note très vite qu'il ne s'agit pas d'une simple case. Elle s'en doute de par la texture de la terre, différente de celle sur laquelle elle était avachie plus tôt. Son arme en joue, elle s'avance un peu plus dans l'habitation puis se décide à allumer la lampe de son Seburo. Ce qu'elle apperçoit lui donne envie de vomir... Une bombe, mais pas n'importe quelle bombe. Une capable de tuer un mecha d'un coup ou de désactiver tout système électrique aux alentours. Un objet interdit par le second traité de genève, une IEM.

S'assurant qu'elle est seule, Kyndyrjik se rapproche de l'engin de mort "propre" puis l'examine. Le nom d'une compagnie américaine d'armement y figure. Elle n'a pas le temps de fouiner plus qu'une violente décharge la saisit.
- "Votre première mission lieutenant, sera de prendre vos affaires et d'emmener vos hommes sur le front Islandais. C'est une mission simple. Juste du contrôle de zone, vous irez en afrique plus tard." -
Kyndyrjik ouvre les yeux lentement, entourée de blanc, sentant une odeur trahissant l'hôpital. Mélange d'iode et de maladie.

Après quelques mois en convalescence, Kyndyrjik est désavouée par ses supérieurs quand elle leur parle de l'IEM. À force d'insister, elle est reclassée psychologiquement, mais continue de garder sa paye à vie.
Cela était censé lui servir d'avertissement pour taire ce qu'elle avait vu. Mais il en fallait plus pour la convaincre.

K.Benelli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kyndyrjik Benelli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA SIM :: IDENTIFIEZ VOUS-
Sauter vers: